DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Remous au Parti Démocratique Sénégalais: Des analystes politiques détectent un malaise persistant

0

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) serait-il en train de nager dans des eaux troubles ou va-t-il subir une cure de jouvence ? Le vent de changement, qui souffle avec notamment la démission d’une figure de proue, Woré Sarr, semble secouer la barque qui serait sans capitaine. Des experts livrent une analyse de la situation.

Depuis qu’il a perdu le pouvoir, en 2012, le Parti démocratique sénégalais (Pds) a du mal à trouver ses marques. Les événements survenus ces derniers jours semblent assombrir son avenir politique, selon des observateurs. L’un des membres fondateurs du Pds, Doudou Wade, a touché du doigt, lors d’une sortie médiatique, le week-end dernier, la situation interne de la formation libérale aux prises à des remous. Il a témoigné, à l’occasion, sa solidarité à l’ancienne présidente de la Fédération des femmes du Pds, Woré Sarr, qui a démissionné du parti suite à une restructuration du bureau de l’instance élective qu’elle dirigeait. Elle a été remplacée, sans vote, par Fatou Sow. Frustrée, Mme Sarr a parlé d’usage de faux pour la pousser à la sortie. Une décision administrative ne saurait prendre le dessus, selon ses mots, sur une assemblée générale constitutive. Elle a annoncé sa démission du parti libéral.

Selon l’ancien président du groupe parlementaire des libéraux de 2007 à 2012, les bouleversements notés dans leur rang et foulant au pied les principes directeurs de leur formation ne sont pas l’œuvre de leur secrétaire général, Me Abdoulaye Wade.

« Il vient de fêter ses 98 ans. Les démocrates sénégalais s’inquiètent de la posture prise par le Pds. Depuis deux ans, notre parti s’interroge sur l’authenticité des signatures des documents. Me Abdoulaye Wade n’a plus toutes les capacités pour faire ce qu’il faisait avant », a confié Doudou Wade aux confrères de la Rfm. Mais…

laissez un commentaire