S'Informer devient un plaisir

Réconciliation à Ouakam:Le Jaaraf Youssou Ndoye et les jeunes « rebelles » enterrent la hache de guerre…

0

« Même les montagnes vont se retrouver un jour ». Cette sagesse populaire vient d’être prouvée par la nouvelle démarche apaisante adoptée par les deux factions, jadis, si hostiles, le camp du Jaaraf Youssou Ndoye et celui des responsables de l’Association de la Collectivité de Ouakam (Dakar). Réconciliation miraculeuse, nous diront ceux qui étaient bien au fait de l’intensité, voire de la férocité de cette adversité entre protagonistes. Le plus marquant dans ces retrouvailles, le très teigneux Daour Malick Ndoye, récemment, propulsé « Ndey Dji Réew » dudit village traditionnel léboue. Pour dire, il a eu la sagesse de diriger avec le maire de la localité ce rapprochement qui a eu aussi un écho très favorable au niveau du camp d’en face et des autorités religieuses. A l’en croire : » Tout est bien qui finit bien. Après de longs pourparlers, nous venons de faire la paix des braves. Le camp du Jaaraf Youssou Ndoye et le nôtre se sont réconciliés. Désormais, on peut dire que les nuages de l’incompréhension se sont dissipés et nous allons nous regarder dans la même direction. Nous sommes d’une même famille et il urge que tout le monde apprenne à se regarder vivre ensemble.Nous épousons la cause : le développement de notre chère localité Ouakam. Tout le reste n’est qu’enfantillage », a fait remarquer l’ex- Président de la commission des jeunes de la Collectivité léboue de Dakar. M.Ndoye, d’indiquer : »Nous allons mutualiser nos efforts pour la mise sur pied d’un seul Conseil des notables de Ouakam.Cette nouvelle démarche s’inscrit en droite ligne des intérêts de nos populations et, notamment, de la jeuneesse.Ainsi, après plus de dix ans de mésentente, nos venons de faire preuve de grandeur. Maintenant, nous regardons dans la même direction pour l’émergence de notre localité. Que tout le monde le sache: on a, ici, à Ouakam, un seul Conseil des notables et le Jaaraf de Ouakam s’appelle bien Youssou Ndoye ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.