S'Informer devient un plaisir

Rapport exécutif-Judiciaire: La recette de Me Malick Sall

0

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall déclare être en phase de reconstruction entre l’Exécutif et le Judiciaire.

Et pour ce faire, il dit  ‘’privilégier » le dialogue et la concertation avec les magistrats avant d’appeler l’Etat à accorder « une écoute soutenue » à ces derniers. 

 ’’J’entends privilégier le dialogue et la concertation permanente pour éviter les écueils d’incompréhensions dans un monde de pluralisme d’opinions, de liberté d’expression et de forte judiciarisation des litiges où rien n’est pardonné aux acteurs judiciaires, ni dans l’exercice des fonctions ni en dehors, car le magistrat incarne la justice sous la robe mais aussi toujours et partout même dans ses relations les plus personnelles, déclare-t-il. 

« Le décret de désignation du conseil supérieur de la magistrature adopté »

 Le ministre qui présidait, ce samedi 3 août 2019 à Saly-Portudal le démarrage des travaux de l’Assemblée générale de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), estime que l’Etat se doit d’accorder aux magistrats ‘’ une écoute soutenue » pour leur (les magistrats) garantir les conditions optimales d’exercice de leurs fonctions. 

Profitant de l’occasion, le ministre de la justice a assuré que le chef de l’Etat est dans la dynamique d’accompagner les magistrats dans cette ‘’volonté bien affirmée de transparence dans leur nomination. 

« Les décrets d’application des lois organiques portant statut des magistrats et sur le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) ont été enrôlés dans le circuit d’adoption du Conseil des ministres et le décret relatif aux modalités de désignation des membres élus et de fonctionnement du CSM a d’ailleurs été adopté en Conseil des ministres du 25 juillet 2019 », fait-il remarquer.

Par contre, « le décret d’application sur l’évaluation de l’activité professionnelle des magistrats est toujours en cours d’élaboration pour les besoins d’une large concertation avant sa validation », a ajouté  le ministre de la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.