DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

PSG : le club a fait appel à un marabout dans le passé

0

Ancien président du PSG, Michel Denisot a reconnu, ce dimanche, dans l’Equipe, avoir fait appel à un marabout pour renverser une situation mal engagée contre le Steaua Bucarest en tour préliminaire de la Ligue des champions en 1997.

Les marabouts et le football, c’est une vieille histoire. Si le sujet est actuellement en pleine lumière, après les révélations autour de l’affaire Paul Pogba, la pratique ne serait pas nouvelle dans le monde du ballon rond. Ancien président du PSG, Michel Denisot a reconnu, dans l’Equipe, avoir fait appel aux «services» d’un marabout pour renverser une situation très mal engagée en tour préliminaire de Ligue des champions face au Steaua Bucarest.

En 1997, le club de la capitale avait perdu le match aller contre le club roumain sur tapis vert (3-0) pour avoir titularisé Laurent Fournier, qui était suspendu pour cette rencontre. Quelques jours plus tard, Michel Denisot a reçu un coup de téléphone de Claude Le Roy, qui lui a dit avoir lui-même reçu des appels de marabouts. «Tout ce qui est légal et nous aide à gagner, un camion de cierges à Lourdes, je prends, un marabout, je prends», lui a répondu, à l’époque, celui qui est aujourd’hui président de Châteauroux.

Il a alors été mis en relation avec un certain «Sidi». «La semaine du match, il ne voit rien puis deux jours avant, il me dit qu’il doit faire de nouveaux sacrifices et me demande environ 200 euros», se remémore Michel Denisot. Et le marabout lui a ensuite révélé le scénario du match comme Michel Denisot l’a confié au quotidien sportif. «Vous allez gagner 5-0, c’est sûr. Je vois tout le match, le quatrième but sera marqué par le numéro 18 à la 41e minute», lui a-t-il confié.

AU SERVICE DE KARL LAGERFELD ?
Ce soir-là, Paris s’est effectivement imposé au Parc des Princes sur le score prédit par «Sidi» et Florian Maurice, qui était le numéro 18 du club de la capitale à l’époque, a bien inscrit le 4e but à la… 41e minute. Par la suite, Leonardo, lorsqu’il était entraîneur de l’AC Milan, Jean-Pierre Hureau, ancien président du Havre, ainsi qu’un membre de l’entourage de Karl Lagerfeld auraient contacté Michel Denisot pour avoir le numéro du marabout.

De son côté, l’ancien dirigeant du PSG a à nouveau fait appel à lui en 2004. A la tête de Châteauroux, il l’a appelé «pour la Coupe de France». Et le club berrichon est parvenu à se hisser jusqu’en finale, avant de s’incliner contre Paris (1-0). «Il ne le sentait pas», a lâché Michel Denisot.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.