Le Lillois Victor Osimhen remporte l’édition 2020 du Prix Marc-Vivien organisé par RFI et France 24. Au classement, il devance l’Algérien Islam Slimani (Monaco) et le Marocain Yunis Abdelhamid (Stade de Reims). À 21 ans, l’attaquant nigérian, qui succède à l’Ivoirien Nicolas Pépé, devient le plus jeune vainqueur de ce vote désignant le meilleur joueur africain du Championnat de France (Ligue 1).

À 21 ans et 6 mois, Victor Osimhen est le plus jeune joueur à décrocher le titre de meilleur Africain du Championnat de France (Ligue 1). Sa première place au classement du Prix Marc-Vivien Foé 2020, avec 284 points, marque le triomphe de la jeunesse. L’attaquant, auteur de 13 buts et 4 passes décisives en 27 matches de Ligue 1, devance deux éléments plus expérimentés : l’Algérien de Monaco Islam Slimani (32 ans) et le Marocain de Reims Yunis Abdelhamid (32 ans).

Encore un Lillois !

Il faudra donc patienter avant de voir un Algérien ou un défenseur remporter ce vote organisé par RFI depuis 2009 et co-organisé avec France 24 depuis 2011. Il faudra également attendre avant de voir un Sénégalais sacré, malgré la présence de quatre « Lions » parmi les onze finalistes de cette douzième édition.

Victor Osimhen est en revanche le cinquième Lillois vainqueur, après Gervinho (2010, 2011), Vincent Enyeama (2014), Sofiane Boufal (2016) et Nicolas Pépé (2019). Lille a donc gagné la moitié des trophées décernés depuis 2009.

Une belle promesse

Ce résultat confirme la qualité du recrutement lillois. Car, après avoir vendu Pépé à Arsenal (Angleterre) près de 80 millions d’euros, le club nordiste lui a trouvé un remplaçant très prometteur. Il est vrai que les dirigeants n’ont pas eu à aller chercher très loin. La saison d’avant, Victor Osimhen évoluait à Charleroi en Belgique, où il a laissé un très bon souvenir.

Pourtant, la carrière du natif de Lagos ne s’annonçait plus aussi prometteuse, après dix-huit mois très discrets, entre 2017 et 2018, du côté de Wolfsburg (Allemagne). Celui qui avait été meilleur buteur et deuxième meilleur joueur d’une Coupe du monde 2015 des moins de 17 ans gagnée avec le Nigeria allait-il rejoindre la catégorie des ex-grands espoirs ratés ?

Une force morale

C’était oublié que Victor Osimhen dispose d’une force mentale exceptionnelle, en plus de qualités athlétiques et techniques très haut-dessus de la moyenne. Ce grand fan de Didier Drogba a déjà traversé, malgré son âge, les pires difficultés. En plus d’avoir grandi dans la misère d’Olusosun, il a perdu sa mère lorsqu’il était petit. Son père a tout fait pour subvenir à ses besoins. Un père décédé subitement, fin mai.

Victor Osimhen a d’abord dû vivre ce deuil loin des siens, à cause du coronavirus et de la fermeture des frontières, avant de pouvoir passer quelques jours au Nigeria. Après une saison tronquée en raison de la pandémie de Covid-19, il sera bientôt de retour en Europe pour confirmer ses belles performances. À Lille ou ailleurs.

PRIX MARC-VIVIEN FOÉ 2020 : LE CLASSEMENT FINAL

1. Victor OSIMHEN (Nigeria/Lille LOSC) – 284 points
2. Islam SLIMANI (Algérie/AS Monaco) – 95 points
3. Yunis ABDELHAMID (Maroc/Stade de Reims) – 89 points
4. Habib DIALLO (Sénégal/FC Metz) – 52 points
5. M’Baye NIANG (Sénégal/Stade rennais) – 43 points
6. Idrissa GUEYE (Sénégal/Paris SG) – 37 points
-. Hamari TRAORÉ (Mali/Stade rennais) – 37 points
8. Denis BOUANGA (Gabon/AS Saint-Etienne) – 27 points
9. Edouard MENDY (Sénégal/Stade rennais) – 24 points
10. Andy DELORT (Algérie/Montpellier HSC) – 13 points
11. Moses SIMON (Nigeria/FC Nantes) – 10 points

PRIX MARC-VIVIEN FOÉ 2020 : MODE D’EMPLOI

Le Prix Marc-Vivien Foé ne concerne que les joueurs de Ligue 1 qui défendent les couleurs d’une équipe nationale africaine. Soixante-dix-neuf personnes – journalistes, consultants, anciens joueurs, etc. – ont voté pour l’édition 2020. Chaque juré devait choisir trois joueurs. Le premier choisi recevait 5 ponts, le 2e 3 points, et le 3e 1 point. Le finaliste totalisant le plus de points a donc succédé à Nicolas Pépé.

PRIX MARC-VIVIEN FOÉ : LE PALMARÈS

2009*: Marouane Chamakh (Bordeaux/Maroc)
2010*: Gervinho (Lille/Côte d’Ivoire)
2011 : Gervinho (Lille/Côte d’Ivoire)
2012 : Younès Belhanda (Montpellier/Maroc)
2013 : Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Étienne/Gabon)
2014 : Vincent Enyeama (Lille/Nigeria)
2015 : André Ayew (Marseille/Ghana)
2016 : Sofiane Boufal (Lille/Maroc)
2017 : Jean Michaël Seri (Nice/Côte d’Ivoire)
2018 : Karl Toko Ekambi (Angers SCO/Cameroun)
2019 : Nicolas Pépé (Lille/Côte d’Ivoire)
2020 : Victor Osimhen (Lille/Nigeria)

* Le trophée ne s’appelait pas encore Prix Marc-Vivien Foé.

Auteur : Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici