DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Premier League: Conte tacle Mourinho et Wenger

0

L’entraîneur de Chelsea a répondu avec véhémence aux attaques de José Mourinho et Arsène Wenger.

Bonne ambiance en Premier League ! Alors que la bataille fait rage entre les cadors anglais au sommet du classement, les entraîneurs de ces grosses écuries semblent de plus en plus tendus et n’hésitent plus à s’écharper par presse interposée. Coutumier du fait, l’entraîneur de Manchester United, José Mourinho, avait lancé les hostilités en déclarant: « Parce que je ne me comporte pas comme un clown sur la ligne de touche, cela signifie que j’ai perdu ma passion ? » Une attaque en règle de la part du Special One à l’encontre d’Antonio Conte et Jürgen Klopp, plutôt démonstratifs lors des matches de leurs équipes, Chelsea et Liverpool.

Le manager italien lui a répondu sans prendre de gants, vendredi en conférence de presse: « Peut-être qu’il parlait de lui avant ? Parfois, les gens oublient ce qu’ils disent ou ce qu’ils font. On peut parler de, je ne connais pas le terme, « Demenza senile », quand tu oublies ce que tu as fait par le passé. » Il n’en fallait pas plus pour enflammer les tabloïds : Mourinho est victime de « démence sénile », selon Conte. Sauf que l’ancien sélectionneur de la Nazionale voulait plutôt parler d’amnésie. Il n’empêche, les retrouvailles entre les deux hommes prévues fin février s’annoncent savoureuses.

Décidément en grande forme, Antonio Conte en a également profité pour répondre à Arsène Wenger. Le manager français, suspendu trois matches pour ses propos sur l’arbitrage dimanche dernier face à West Brom, avait également fustigé le comportement d’Eden Hazard, accusé d’en avoir rajouté sur le penalty qu’il a obtenu mercredi lors du derby londonien entre les Gunners et les Blues (2-2). « Je pense que si Arsène Wenger regardait à nouveau le match, il comprendrait qu’il a été très chanceux concernant les décisions d’arbitrage », lui a répondu le coach italien. Pas fan de cette guéguerre entre techniciens – « Je n’aime pas parler des autres entraîneurs » – Antonio Conte entendait néanmoins défendre ses couleurs. C’est chose faite.

laissez un commentaire