Pour plus d’efficience dans la lutte contre le VBG: la SYSC mise sur les fonds baptismaux

Du 25 novembre marquant la journée pour l’élimination des violences à l’égard des femmes au 10 Décembre, anniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, la communauté internationale a tenu la campagne « des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre ». Initiée depuis 1991, cette campagne est une occasion de dynamiser les actions visant à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles partout dans le monde.

Une occasion saisie par 34 organisations organisations de la société civile du Sénégal pour lancer la Synergie des organisations de la société civilepour l’élimination des violences basées sur le genre (Sysc).

La Sysc dont la vision est « une société sénégalaise à l’abri des violences basées sur le genre pour un développement durable et la promotion des droits humains », se veut, à en croire sa coordonnatrice Mme Penda Seck Diouf, « un cadre harmonisé d’intervention, d’alerte, de veille, de plaidoyer, de suivi et d’évaluation des actions en faveur de l’élimination des VBG ».

La violence faite aux femmes, constituée par tout acte de violence fondé sur l’appartenance au sexe féminin, causant ou susceptible de causer aux femmes des dommages ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, est considérée comme l’une des violations les plus flagrantes des droits humains.

Et leur élimination requiert une synergie d’actions de tous et de toutes. C’est pourquoi, ces organisations se sont regroupées au plan national et local afin de se mettre ensemble pour des actions d’envergure coordonnées en vue de la prévention et d’une prise en charge plus efficace des questions liées aux violences basées sur le genre.

« Chacune selon sa spécificité et la particularité de sa mission pour participer à l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, nous nous sommes mises ensemble pour des actions d’envergure et plus d’efficience dans la lutte contre les violences faites aux femmes », a déclaré Penda Seck Diouf.

Non sans avoir salué les efforts de l’Etat à travers le Ministre de la Femme, des la Famille et du Genre, Mme Ndeye Saly Diop Dieng qui a procédé au lancement officiel de la Sysc. Rehaussant ainsi de sa présence la rencontre organisée avec l’appui du bureau national de ONU Femmes.

 

Par mounamak

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com