DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Pour Nestlé, tous les bébés ne sont pas égaux

0

Dans un rapport publié mercredi 17 avril 2024, l’ONG Public Eye (organisation suisse de défense des droits humains qui dénonce les injustices) accuse Nestlé de « rendre les enfants accros au sucre dans les pays à revenu plus faible ».

Nestlé ne vendrait pas les mêmes produits partout dans le monde. Pour la Multinationale suisse,, tous les bébés ne sont pas égaux en matière de sucre ajouté. Alors qu’en Suisse, où la société a son siège, les principales marques de céréales infantiles et de laits de croissance vendues par le géant agroalimentaire sont exemptes de sucre ajouté, la plupart des produits Cerelac et Nido commercialisés dans les pays à revenu plus faible en contiennent, à des niveaux souvent élevés.

Par exemple : en Suisse, Nestlé fait la promotion de ses céréales pour bébés de 6 mois « saveur biscuit » avec la mention « sans sucre ajouté » ; tandis qu’au Sénégal ou en Afrique du Sud, les céréales Cerelac de la même saveur contiennent 6 grammes de sucre ajouté par portion.

En Suisse, les céréales pour bébés Nestlé saveur biscuit sont sans sucre ajouté. En Afrique du Sud ou au Sénégal, les produits Cerelac de la même saveur contiennent eux plus d’un carré de sucre par portion. © Anne-Laure Lechat

En Allemagne, en France et au Royaume-Uni – principaux marchés de Nestlé sur le sol européen – tous les laits de croissance pour enfants en bas âge de 1 à 3 ans vendus par Nestlé sont également sans sucre ajouté. Et si certaines céréales destinées aux enfants de plus de 1 an en contiennent, celles destinées aux bébés dès 6 mois en sont exemptes.

Les céréales pour bébés de 6 mois de la marque Cerelac, à base de farine de blé, que Nestlé commercialise en Allemagne et au Royaume-Uni n’ont donc pas de sucre ajouté, alors que ce même produit en contient plus de 5 grammes par portion en Éthiopie et 6 grammes en Thaïlande.

laissez un commentaire