DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

 Pour  des négoces vigoureux, les enseignants  lancent  un plan d’action à  travers un inter-cadre

0

Les secrétaires généraux des syndicats d’enseignants regroupés dans les cadres ci-après : IDEE, GRAND CADRE, FEDER, USEQ ainsi que les syndicats non-inscrits (SNEEL, OPES, SIENS, SNEF) ont réaffirmé leur volonté commune d’inscrire leurs luttes dans le cadre d’une unité d’action au bénéfice de l’école et des enseignants.

Dans cette perspective, la reprise des négociations sérieuses pour l’application intégrale des accords de Février 2014 et sur les nouvelles revendications d’une part, le respect des fondamentaux du droit syndical d’autre part, ont été retenus comme axes de lutte.

Par ailleurs, les secrétaires généraux ont tenu  à souligner le caractère inclusif de la démarche du camarade Mamadou Diouf, qui pour la troisième fois consécutive a convié à cette rencontre toutes les organisations syndicales d’enseignants, dans le seul souci de réunir les syndicats d’enseignant pour l’efficacité optimale dans les luttes revendicatives. L’unité et la solidarité des travailleurs ayant toujours été des principes du syndicalisme.

Car faut-il le rappeler, c’est avec cet instrument, qu’est le syndicat, que les travailleurs du monde entier et du Sénégal en particulier, ont pu conquérir, génération après génération, des parcelles de dignité et de bien-être. Voilà pourquoi nous n’avons pas le droit, sous quelque prétexte que ce soit, de fragiliser cet instrument sacré.

A l’issue de nos échanges,  il a été décidé d’un commun, accord de sceller le  compagnonnage dans le cadre d’un INTER-CADREsyndicalavec comme facilitateur le camarade Mamadou Diouf. L’INTER-CADRE   va faire  face  à la presse ce Mercredi 14 février 2018 pour décliner son prochain plan d’action

Les secrétaires généraux, unanimement, ont insisté sur le caractère ouvert de l’INTER-CADRE syndical et invitent toutes les organisations syndicales du secteurde l’éducation à l’unité ; seule gage de réussite de nos luttes pour l’application d’accords négociés quisont« réalistes et réalisables » et de surcroit justes et légitimes.

 

laissez un commentaire