DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Pôle urbain de Diamniadio: Ousseynou Faye réclame la publication du montage financier

0

L’alerte est lancée. Après avoir constaté des « incongruités » sur l’Etat d’avancement des travaux du Pole urbain de Diamniadio, le Président du syndicat des architectes du Sénégal, Ousseynou Faye lance un appel au Chef de l’Etat pour que les montages financiers soient publiés. Ce sont des paroles d’architecte imbibées d’une dose de syndicalisme. Il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Pour le Président du syndicat des architectes du Sénégal, ce qui se passe au Pole urbain de Diamniadio est inadmissible. Selon Ousseynou Faye, dans l’histoire de la construction des villes, la première chose à faire, c’est de tracer ce qui est voiries et réseaux divers.

« Pour ce qui est de la nouvelle ville de Diamniadio, un plan d’aménagement a été établi et jusqu’à présent, il n’est pas encore exécuté, alors qu’on voit qu’il y a des immeubles qui sont presque finis. Aujourd’hui , est ce qu’il ya un règlement d’urbanisme dans la ville de Diamniadio ? » ; se demande l’architecte. D’après le Président du syndicat des architectes, dans la nouvelle ville de Diamniodio, les hauteurs et les gabarits ne sont pas normalisés et ça va dans tous les sens.

Concernant l’Université Ahmadou Makhtar Mbow (UAMM), le Président du syndicat lance l’alerte pour éviter le syndrome de l’ AIBD. Dans un premier temps, Ousseynou Faye rappelle que l’UAMM a été estimée à 5 milliards de FCFA puis ils sont revenus sur l’offre pour dire qu’elle a été sous-évaluée. « De 5 milliards de FCFA, le coût du projet a remonté jusqu’à 60 milliards de FCFA », renseigne-t-il. Pis il fait comprendre que depuis que les travaux ont démarré, 12 milliards de Fcfa ont été décaissés.

« Aujourd’hui, on constate que les travaux sont à l’arrêt et plus de 3 milliards de Fcfa n’ont pas été dépensés dans les travaux. Il y a un problème », dit-il avant d’ajouter : « il faut qu’on nous dise comment ces dossiers sont montés pour éviter les inconvenances de l’AIBD. Nous interpellons le chef de l’Etat parce que le peuple a besoin de savoir ».

laissez un commentaire