DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Plus de 8 mille emplois créés, 1100 perdus

0

Le rapport des statistiques 2021 du ministère du Travail révèle que les variations sur le marché du travail affichent des soldes positifs, malgré la fermeture de 216 établissements ayant occasionné 1146 emplois perdus.

 «Les variations sur le marché du travail affichent des soldes positifs.» C’est ce que révèle le rapport annuel des statistiques du travail 2021. Dans le document, les services du ministère du Travail informent qu’en «faisant la différence entre le nombre d’établissements ouverts et fermés, on obtient un résultat net de 1569 en faveur des ouvertures d’établissements». De même, soulignent-ils, «la différence entre le nombre d’emplois générés suite aux ouvertures d’établissements et d’emplois perdus consécutivement aux fermetures d’établissements donne un solde positif de 7065 emplois». Selon le rapport du ministère du Travail, «il est relevé beaucoup plus d’ouvertures d’entreprises individuelles (46,78%)». Il est noté que «les autres formes les plus représentées sont les Sarl (22,58%), Surl/Suarl (10,98%) et Gie (5,55%)». Donnant les détails, les auteurs du document informent que «par rapport à leur impact, les établissements ouverts et rouverts ont aussi généré 8211 emplois, essentiellement à Dakar (32,27%), Thiès (17,68%) et à Diourbel (15,28%)». Ainsi on note que «la branche d’activité qui concentre plus d’emplois est celle du «Commerce de gros et de détails, réparation de véhicules automobiles et de motocycles» (30,48% des établissements ouverts, 25,02% des emplois générés)». De même, il est précisé que «les branches «Construction» (13,89% des établissements ouverts et 20,64% des emplois générés) et «Activités de fabrication» (11,93% des établissements ouverts et 12,23% des emplois générés) se sont aussi révélées être des niches d’emplois en 2021».
A côté de ces statistiques, les données du ministère du Travail révèlent «216 fermetures d’établissements ayant occasionné 1146 emplois perdus». Selon le rapport, «les établissements fermés sont plus notés dans les branches «Commerce de gros et de détails, réparations de véhicules automobiles et de motocycles» (32,87%), «Construction» (10,65%) et «Activités de fabrication» (10,65%)». S‘agissant des emplois perdus, «ils sont essentiellement relevés dans le «Commerce de gros et de détails, réparations de véhicules automobiles et de motocycles» (23,65%), l’Education (12,57%) et les Activités extractives  (12,30%)». Il est également précisé qu’en «fonction du statut juridique, le rapport renseigne plus de fermetures d’entreprises individuelles 39,62%, de Sarl 16,23% et de Sas/Sasu, 12,39%».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.