Des activistes ont tenu ce week-end un rencontre avec la presse pour exiger des autorités goréennes, principalement son maire, Me Augustin Tine, que la place de l’Europe, inaugurée le 9 mai passé  à Gorée, « soit dépabtisée ».

Ces derniers regroupés dans le collectif « Non à la place de l’Europe » ont lancé une pétition signée par de centaines de personnes et dans laquelle, ils dénoncent le fait Me Augustin Senghor « ignore ou minimisé les enjeux liés à la mémoire ».

Une décision qui ne fait pa seulement des mécontents dans le pays, hors de nos frontières, des afro-descendants, à en croire Hulo Guillabert, « outrés par la Place de l’Europe à Gorée envisageraient de boycotter la destination Sénégal si la place n’est pas débaptisée ».

D’après Mme Guillabert, ces afro-descendants pour qui, Gorée « n’est pas un lieu touristiques mais un sanctuaire », estiment qu’il y a « une politique trés touristique et pas assez mémorielle » dans  cette île.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici