DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Pêche : Le Syntrapas dépose un préavis de grève et accuse Oumar Gueye…

0

Le Syndicat des travailleurs de la Pêche et de l’Aquaculture du Senegal (Syntrapas), a fait face, hier, à la presse pour parler de la situation de ses travailleurs. À cet effet, le Secrétaire général, Abdoulaye Roger Dieng qui est revenu longuement sur les intérêts des travailleurs de la pêche et de l’aquaculture, a indiqué que des mesures de redressement très ardue doivent être prises pour relancer le secteur de la pêche. « Le secteur de la pêche doit être parmi les socles sur lesquels repose toute politique cohérente et avenante de réduction de la vulnérabilité des masses frappées de pauvreté. La croissance économique doit être portée par le secteur primaire et secondaire, ce qui nous amène à dire que des mesures de redressements très ardues doivent être apportées pour relancer le secteur de la pêche et de l’aquaculture. Lesquelles mesures ne seraient pas efficaces si la dimension des ressources humaines est prise en compte suffisamment « , clame-t-il.

À l’en croire, le rapport d’étude sur le système de rémunération au sein de l’administration sénégalaise vient de confirmer la marginalisation des agents du ministère de la pêche et de l’Aquaculture. D’ailleurs, selon M. Dieng, les ajustements préconisés par l’Etat ne tient nullement en compte les revendications de ces derniers.

M. Dieng et ses camarades comptent descendre dans les rues sous peu si rien n’est fait.  » Au regard de cette discrimination notoire, l’Intersyndical s’indigne de l’attitude des autorités concernant la situation catastrophique des salaires des agents de la Pêche et de l’Économie maritime en comparaison avec les autres corps de l’administration. Le paiement des observateurs et l’intégration de ces travailleurs dans la fonction publique, le recrutement des travailleurs politique, etc. face à de telles aberrations, l’intersyndicale informe l’opinion publique une grève dans les jours à venir des agents de l’économie maritime », avise-t-il, 

Par ailleurs, Roger Dieng et ses camarades déplorent la gestion des Fonds de la direction des industries de transformation des produits halieutiques. Pour eux, une bonne partie de cet argent aurait été utilisée à titre personnel par le ministre Oumar Gueye et son directeur pour se maintenir à leur poste ou faire de la politique. Ainsi, l’intersyndicale invite, le ministre et son directeur d’utiliser les fonds comme prévu par le protocole. 

La part des agents concernant les arraisonnements des bateaux aurait été destinée à d’autres fins par le ministre de la Pêche et de  l’Economie maritime, Oumar Gueye. Ce dernier, dit-il, préfère laisser en rade les cadres de la pêche dans les directions et certaines postes clé au profit de ses parents et amis politiques. Pi dit-il, le comportement du gouvernement semble contradictoire avec le discours du chef de l’Etat.   

laissez un commentaire