Le quotidien « Le Témoin » révèle une information people de taille. Dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 novembre dernier, le chanteur-comédien Ouzin Keïta a été refoulé de l’aéroport Charles-de-Gaulle de Paris. Motif ? Insuffisance de ressources financières !

Et, dès le lendemain, les policiers français ont jeté le chanteur dans le premier avion à destination de Dakar, précisément à l’aéroport Blaise-Diass où Ouzin Keïta a été cueilli par les éléments de la police des frontières qui l’ont entendu sur procès-verbal avant de le relâcher.

Selon Le Témoin, Ouzin Keïta avait quitté Dakar pour Paris, via Madrid, avec un visa Schengen en bonne et due forme. Une fois débarqué à Paris, le « chanteur », dans un accoutrement à la fois comique, drôle et étrange a attiré l’attention des policiers français. Interrogé sur les motifs de son séjour en France, il a répondu à peu près ceci : « Je m’appelle Ouzin. Je suis artiste sénégalais international, au nom de Dieu ».

« Maane Ouzin la toudou, artiste Sénégal international laa, bilay walay » a-t-il répondu de façon bizarre. Rien que sa manière de parler et son accoutrement, sans compter bien sûr son absence de ressources, ont convaincu les policiers hexagonaux de renvoyer Ouzin Keïta au pays des comédiens où il a été façonné de toutes pièces par les télévisions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici