Le Dialogue national s’est ouvert ce mardi sur fond de polémique avec les complaintes de l’opposition sur la table de Famara Ibrahima Sagna. A l’origine, le rajout de 40 personnes sur la liste du comité par le premier décret du président de la République. « Nous déplorons la manière dont 40 personnes ont ajouté sur la liste du Comité de pilotage. Cela ne doit pas se passer. Au niveau de l’opposition, nous nous retrouverons pour apprécier », a réagi Mactar Sourang du FRN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici