DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Ouverture de la Chambre Criminelle de Mbour : Une affaire de vente de drogue et d’association de malfaiteurs inscrite au premier rôle.

0

La première affaire traitée devant la chambre Criminelle de Mbour qui a ouvert ses portes aujourd’hui, est relative à une vente de drogue et d’association de malfaiteurs.

I Diallo qui a été attrait à la barre pour répondre des deux chefs d’inculpation, a été arrêté en 2021 par des éléments de l’Orctis, après une perquisition chez son présumé acolyte le sieur M Ndiaye qui avait pris la poudre d’escampette.

Interrogé à la barre, I Diallo a nié catégoriquement les faits qui lui sont reprochés en accablant la police.  » Tout ce que j’ai entendu ici ce sont les policiers qui me l’apprennent… Ils ne me connaissent même pas et pour procéder à mon arrestation, ils m’avaient appelé au téléphone… », a-t-il regretté.

Qualifiant les propos de I Diallo de maladroits, le ministère public a affirmé que le mis en cause est un membre entier de ce trafic de drogue et qu’il ne pouvait être nullement étranger à M Ndiaye sur lequel la drogue a été trouvée. À le croire, c’est lui-même qui a été le démarcheur en le mettant en rapport avec le bailleur. Fort de tout cela, la culpabilité de I Diallo ne fait l’objet d’aucun doute et par conséquent, il demande l’application de la loi.

La défense incarnée par maître Fall a tenté de démonter le réquisitoire du procureur. Selon lui, le respect de la perquisition a fait défaut lors de l’arrestation de son client. Pour maître Fall, il faut cerner les choses avec certitude car les méthodes policières ne paient pas toujours parce qu’elles sont faites parfois de brutalité. Ce dernier de demander au juge de revoir le cas de son client.

La chambre a rejeté l’exception de nullité et acquitté I Diallo…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.