Au paravant, dit, le prêcheur Oustaz Alioune Sall, les débats se préparaient. Chaque camp formulait ses arguments et choisissait un représentant pour parler en son nom. Actuellement, le choix des invités se fait sur la base de la notoriété  ou du buzz qu’il peut rapporter à l’émission. Ce qui fait que, dans les débats, à la place des arguments solides, on a des invectives. Or, l’idéal est de faire en sorte que chaque personne tire des enseignements des échanges. Ce qu’il faut éviter, c’est de centrer le débat autour de sa personne, de parler de ses prouesses ou de son appartenance, en essayant de jeter en pâture les autres. On peine parfois à saisir le sens des sujets développés, tant les digressions sont nombreuses.

Pour lui, les communautés doivent privilégier la formation afin d’initier les disciples. Cela leur permettra de connaitre les règlements de leur groupe. Une personne sans formation évolue en fonction de ses sentiments et c’est ce qui peut être dangereux et conduire à des dérives, comme l’incendie des mosquées, la profanation des cimetières… Si la formation était privilégier au sein de ces groupes, il y aurait moins de problèmes. On peut être parfaitement éduqué, sans avoir une bonne formation, alors que c’est complémentaire. Il faut insister pour que chacun dans son domaine de prédilection, par exemple s’il s’agit de la religion, assure la formation en ce sens.

Sur les plateaux, on a souvent des animateurs qui ne maitrisent pas les questions religieuses en profondeur et des invités qui n’ont pas beaucoup de notions en communication. C’est seulement  au Sénégal qu’on a des plateaux avec une multiple de personnes. Si l’animateur ne maitrise pas les questions techniques évoquées, il se contentera de confirmer les réponses servies. L’idéal, c’est d’avoir au maximum deux invités qui débattent d’un thème précis et un fil conducteur. Il faut revoir l’organisation des débats, le profil des animateurs et invités, afin de permettre aux téléspectateurs d’en tirer des enseignements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici