DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Mouvement d’humeur à la RTS : Les éclairages de Pape Alé Niang

0

Depuis quelques heures, des agents de la RTS montent au créneau pour exprimer leur désaccord, suite à la suspension de certains privilèges. Une situation qui a poussé le directeur général de la Radiotélévision nationale (RTS) à apporter des précisions.

« Aussitôt après ma prise de fonction, j’ai engagé les services compétents de la RTS dans une démarche visant à optimiser les ressources et à rationaliser les dépenses. C’est ainsi que j’ai immédiatement pris des mesures, notamment sur l’utilisation des véhicules, du carburant et du téléphone. C’est dans cette optique que 253 lignes ont été suspendues », a écrit Pape Alé Niang .

Concernant les rémunérations versées au personnel, le successeur de Racine Talla explique qu’il avait constaté que les salaires des mois d’avril et mai 2024 ont été payés sur la base d’un accord d’entreprise signé le 29 mars 2024 par son prédécesseur. « Cet accord, appliqué dans toutes ses clauses, aura une incidence financière annuelle de 1 800 000 000 F CFA et un impact de 1 350 00 000 F CFA sur l’année en cours. Cet accord était adossé au décret d’application du Code de la presse accordant des avantages financiers à l’éditeur public national de la communication audiovisuelle (RTS)» , a-t-il appuyé.

Le DG soutient qu’il a ainsi décidé de suspendre ce décret signé par l’ancien président Macky Sall en attendant qu’il soit effectif. « Ce décret, portant le n°2024-837, a été signé en date du 27 mars 2024 par le président sortant et n’est pas encore appliqué puisque l’arrêté interministériel fixant les modalités de versement n’est pas pris par les autorités compétentes. C’est pourquoi aucune couverture budgétaire n’ayant été garantie pour supporter cet impact, j’ai pris la décision de suspendre l’application de l’accord d’entreprise du 29 mars 2024, en attendant l’effectivité du décret», a ajouté Pape Alé Niang.

Toutefois, l’ex-administrateur de Dakarmatin déclare qu’il assumera toutes ses responsabilités, quoi qu’il advienne. « Il est prévisible que, outre les mesures de rationalisation déjà prises, cette toute dernière décision touchant les salaires pourrait être à l’origine de mouvements d’humeur. Quoi qu’il advienne, je prendrai toutes mes responsabilités et attendrai jusqu’à ce que la soutenabilité de cet accord soit garantie pour poursuivre son application », a-t-il assuré.

Monsieur Niang a, enfin, évoqué l’information et les programmes. Et c’est pour rassurer que, « se fondant sur les principes liberté et responsabilité, des actions concrètes sont en train d’être mises en œuvre en vue de réconcilier la RTS avec les citoyens par la promotion des contenus tenant compte du pluralisme sur tous les plans ».

laissez un commentaire