Le Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass, qui présidait ce samedi à Diamniadio, l’Assemblée générale de l’Initiative pour l’Annulation de la dette publique africaine, a soutenu que 54 parlements, sous l’égide du Sénégal et du Nigéria ont décidé de créer une osmose organisée et structurée pour prendre en charge l’initiative du Président Macky Sall.

« Voila que vous a pris une initiative, il quelques mois, prenant en échos l’appel lancé par le Chef de l’Etat Macky Sall, qui a été le premier chef de l’Etat par les 195 que compte le monde aujourd’hui pour lancer un appel pour l’annulation complète et définitive de la dette africaine. Le moratoire qui a été accepté dans le principe par les bailleurs de fonds, c’est bien. Mais ce n’est pas assez. Vous avez dit que nous voulons l’annulation définitive et complète de la dette africaine: voila l’objectif qu’il faut atteindre. Cette initiative dépasse les frontières du Sénégal, embrasse l’ensemble du continent africain et au delà des fleuves, des montagnes. Aujourd’hui c’est le monde entier qui comprend et accepte profondément que cet appel est légitime et juste et qu’il faut le prendre en charge et le conduire à terme. C’est dans ce cadre que les 54 parlements africains ont le pris l’initiative, le 7 octobre dernier, sous l’égide du Sénégal et du Nigeria de créer une osmose organisée et structurée à partir des groupes de 7 pays pour prendre en charge en ce qui concerne les parlements et les parlementaires cette belle initiative du président Macky Sall », a expliqué Moustapha Niass.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici