DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Mohammed L Mballo » ceux qui nous ont emmené au coeur de boko Haram nous ont trompés »

0

Prévenu Mohammed Lamine Mballo : Né en 1994, marié, Enseignant coranique en Guinée Conakry, réside à Lac Rose : poursuivi pour acte de terrorisme par menace, par association de terrorisme, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux, et apologie du terrorisme
« Les personnes qui nous ont emmenés au Nigeria nous ont trompés, en pensant aller en Egypte pour parfaire notre enseignement coranique, ils nous ont emmenés au Nigeria en plein Boko Haram. Ma surprise a été grande lorsqu’on me faisait faire des entrainements physiques, ce qui n’a rien à avoir avec l’enseignement coranique. Quand je suis revenu à la maison, j’en ai fait part de mon séjour au nigeria à mon grand frère qui croyait que j’étais en Mauritanie. Ce dernier m’a dissuadé d’en parler à mon père et ma mère ». « Comme tu es venu en bonne santé, et que vous n’êtes pas endoctriné alors il est préférable de ne rien dire à personne » lui dit son grand frère.
Pourquoi une pièce d’identité Guinéenne avec d’autres parents ? Interpelle le Procureur
« Cela n’a rien de particulier. J’ai séjourné la bas, alors puisqu’il y’a la famille de ma mère dans ce pays, je me suis senti chez moi, alors j’ai moi-même adopté le pays, et finalement je me suis fait faire des papiers. Le nom Mballo n’est pas Guinéen m’a fait savoir celui qui m’a aider à faire ces papiers. Alors j’ai changé le nom de mes parents sur la pièce également sans arrière-pensée. « Je savais pas que c’était un délit ».
-Ton frère Cheikh Tidiane Mballo a dit aux enquêteurs « je pense que mon frère est djihadiste mais il s’est repenti » lui rappel le procureur
-Mon frère n’a pas dit ça répond le prévenu.
« Je suis revenu au Sénégal par avion, je suis resté quelques temps avant de retourner en Guinée Conakry. Je faisais des cauchemars sur ce que j’ai vécu dans ce pays du Nigéria. Mon frère m’a conseillé d’aller en Guinée pour changer d’environnement. Par souci également que ma mère soit au courant de cette histoire, j’ai accepté d’y aller ».
Me Abdou Gningue (avocat de Mohammed Lamine Mballo)
« Ce garçon est une victime de sa famille, de sa société, un jeune qui avait 14 ans lors de son premier voyage en Mauritanie, ses parents ne se sont pas renseigner sur l’internat ou il devait aller pour poursuivre ses études. Les parents l’ont laissé dans la nature. La seule chose qu’a fait son père c’est lui confié Moussa Mbaye qui est un Oustass qui m’a fait part de d’approfondir mon enseignement coranique en Mauritanie.
Est-ce que vous avez entendu parler d’enfant soldat
Non-dit le prévenu
Alors c’est notez que c’est ce qu’on a voulu vous faire au Nigéria d’après ce que vous nous racontez

laissez un commentaire