L’affaire Lamine Diack dont le procès, à peine ouvert lundi 13 janvier, puis renvoyé à une date ultérieure, s’est invitée, ce mardi, à la Cérémonie de présentation de vœux au Garde des Sceaux, ministre de la justice. Interrogé sur la question, en marge de ladite cérémonie, le ministre de la Justice, Me Malick Sall indique que le Sénégal a fait ce qu’il fallait faire dans ce dossier. « Nous avons transmis tout le dossier par le canal de l’Ambassade de France. A notre niveau, le nécessaire a été fait depuis trois mois », rassure le Garde des Sceaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici