DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Mauritanie : Près de 100 migrants, en majorité des Sénégalais, périssent en mer

0

Quatre-vingt-sept candidats à l’émigration irrégulière ont péri au large de Niago, en Mauritanie. La pirogue ayant chaviré avait à son bord 184 candidats et a quitté Niodior et tentait de rallier les iles Canaries.

Dans un communiqué, Action pour les droits humains et l’amitié (Adha), le Mouvement pour l’éthique et la transparence (MET) ainsi que Miamsi-Sénégal se sont désolés de la situation. Ils ‘’déplorent la perte de 87 vies humaines, dont une majorité de Sénégalais, 36 secourus et expriment leur vive inquiétude pour la soixantaine de portés disparus pour lesquels les autorités mauritaniennes poursuivent les recherches”, lit-on dans un communiqué signé par les trois entités.

‘’Ce énième drame met en lumière les conditions de désespoir qui poussent de nombreux jeunes à risquer leur vie dans des traversées périlleuses, avec l’objectif de trouver de meilleures opportunités ailleurs’’, analysent-elles.

Ces organisations considèrent qu’il ‘’y a un besoin impératif de changement de paradigme en mettant en place une politique de jeunesse plus efficace, capable de faire face à ce sérieux drame qui affecte cruellement le Sénégal. Nous rappelons que malgré les dispositifs mis en place par Frontex dans le cadre des accords de coopération entre l’Union européenne et le Sénégal, les financements, les rencontres et la création de structures comme le Conseil national pour la jeunesse, le Conseil national pour l’insertion et l’emploi de la jeunesse ainsi que les nombreuses directions visant à contrer la migration dite irrégulière, les résultats attendus n’ont guère été au rendez-vous’’, ajoute-t-on.

Dans ce cadre, Adha, Met et Miamsi-Sénégal invitent les nouvelles autorités à intensifier leurs efforts pour prévenir de telles tragédies. ‘’Il est certes crucial de renforcer les mécanismes de surveillance et de secours en mer, mais il faut surtout mettre l’accent sur l’amélioration des conditions de vie des populations sénégalaises et la promotion de voies de migration sûres et légales’’, suggèrent-elles.

laissez un commentaire