DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Marins sénégalais disparus : Le chef mécanicien du navire décède d’un malaise cardiaque

0

Cinq commandos marins sont portés disparus depuis le 5 janvier 2024 à 20 heures, suite à l’interception, par le patrouilleur de haute mer Walo d’un navire suspecté de trafic international de stupéfiants au large de Dakar, faisait savoir le communiqué du Directeur de l’information et des relations publiques des armées.

A la suite d’un réquisitoire introductif du procureur, les mis en cause ont été inculpés avec de lourdes charges, notamment importation et transport international des drogues à haut risque, navigation maritime sans être muni d’un rôle d’équipage ou d’un permis de circulation qu’ils n’ont, en tout cas, pas présenté à l’autorité maritime. Ce, entre autres infractions pénales. Les charges notifiées, ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Toujours dans le cadre de cette affaire, il nous revient que le chef mécanicien est décédé ce week-end. Il souffrait, nous souffle-t-on, de problème cardiaque. Pour ce qui le concerne, le capitaine du navire présenterait également des problèmes cardiaques. Lors de son face-à-face avec le juge Oumar Maham Diallo, il a nié totalement les faits pour lesquels il est poursuivi. Abdollah Bary, Syrien d’origine, a expliqué au magistrat instructeur que leur navire avait un problème de moteur. Il dit avoir tenté de l’expliquer aux militaires sénégalais qui sont entrés dans le bateau, mais ces derniers ne l’ont pas cru. Le capitaine du bateau de donner alors une information capitale. Selon lui, les commandos étaient «lourdement armés et portaient des bottes lourdes». Ainsi pour lui, c’est surement cela qui explique qu’ils ont eu des difficultés pour nager et se maintenir à la surface.

laissez un commentaire