DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Marins sénégalais disparus : du nouveau dans l’enquête

0

Ce jeudi, le Doyen des juges d’instruction, à la suite d’un réquisitoire du parquet, a procédé à l’inculpation suivi d’un placement sous mandat de dépôt du capitaine du bateaux en l’occurrence ABdolah Bary et les membres de son équipage.

Devant le juge, le capitaine du navire à l’origine de la disparition des cinq commandos de la Marine nationale a nié les faits dont ils sont accusés et a précisé que les éléments de la Marine nationale disparus en mer étaient lourdement armés et c’est surement cela  qui a fait qu’ils n’ont pas pu nager aisément pour se tirer d’affaire. Il a, par ailleurs, déclaré qu’un des membres de son équipage, le mécanicien est décédé le weekend dernier des suites d’une attaque cardiaque.

A la demande du procureur, ils ont étaient inculpés pour importation et transport international des drogues à haut risque, navigation maritime sans être muni d’un rôle d’équipage ou d’un permis de circulation qu’ils n’ont en tout cas pas présenté à l’autorité maritime, entre autres infractions pénales. Les charges notifiées, ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Abdolah Bary, syrien d’origine et capitaine du navire des narcotrafiquants a contesté le présumé sabotage du navire. Il a, par ailleurs, révélé que leur bateau a coulé parce qu’il avait un problème de moteur. Il a également soutenu qu’il avait tenté de l’expliquer aux marins, mais ces derniers ne l’on pas écouté.

Pour rappel, le 6 janvier dernier, un communiqué de la Marine nationale faisait état de la disparition de 5 commandos lors d’une intervention en haute mer sur un bateau dont les occupants étaient soupçonnés de trafic international de drogue. Les secours conduits par le Patrouilleur Walo ont permis de récupérer sept (07) éléments de l’équipe d’intervention et dix (10) du bateau des supposés narcotrafiquants.

laissez un commentaire