Les résultats de l’autopsie qui font état d’une mort survenue à la suite de « contusions multiples au tronc et aux jambes, avec hémorragie cutanée musculaire de grande abondance à la suite de coups et blessures volontaires par un objet contondant », ont convaincu le père d’Ibrahima Touré, père du présumé voleur du Ranger de Eumeu  Sène. Pour lui, son fils a souffert et « beaucoup  souffert » avant de rendre l’âme.

Le pater du présumé voleur du Range du leader de l’écurie Tay Shinger, Eumeu  Sène, les yeux larmoyants, affirme également qu’en sus du certificat de genre de mort qui fait état d’un décès violent, des preuves de tortures exercées sur son fils sont en sa possession. Entendu par les enquêteurs de la Zone Franche Industrielle, il a persisté et a dû certainement mettre à leur disposition les preuves qu’il dit détenir.

Seule ombre dans cette affaire qui continue d’émouvoir à Pikine, les relations  heurtées que le défunt a toujours eues avec son père. Ce dernier qui n’aurait jamais cautionné le comportement déviant de son fils, s’était finalement résolu à l’expulser de la maison. « C’était juste pour le corriger et le pousser à réfléchir », argue-t-on. Livré à la rue, il est tombé dans le piège de ces multiples bandes de malfaiteurs composés de jeunes individus qui écument les quartiers de la banlieue dakaroise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici