S'Informer devient un plaisir

Makhtar Diop nommé DG et vice-président exécutif de la Société Financière Internationale (SFI)

0

L’actuel vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures a été choisi pour succéder au Français Philippe Le Houérou à la tête de SFI, filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. Selon le site de Jeune Afrique et celui de la Banque mondiale, le comité de sélection, présidé par l’Indonésienne Mari Pangestu, et chargé d’évaluer les candidats pour prendre les rênes de l’IFC (IFC, signe en anglais), a rendu son verdict et le choix a été porté sur le Sénégalais Makhtar Diop, un économiste et homme politique né en juin 1960 à Dakar.

Les charges

Dans ce poste hautement stratégique, Makhtar Diop aura pour mission de “dynamiser la stratégie 3.0 d’IFC qui met l’accent sur les conditions propices au développement du secteur privé dans les pays pauvres et fragiles, et une plus grande implication sur les enjeux climatiques et l’égalité des sexes, notamment en matière de politiques publiques et d’investissement”, indique-t-on dans un document reçu.

Ancien argentier

Il a exercé les fonctions de ministre de l’Économie et des Finances dans le second gouvernement de Moustapha Niasse, sous la présidence d’Abdoulaye Wade, au début des années 2000.

Le stratège

Makhtar Diop est vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures depuis le 1er juillet 2018. Cette vice-présidence regroupe les pôles Énergie et industries extractives, Transport et développement numérique et Financement des infrastructures et partenariats public-privé (PPP). Dans le cadre de ce poste stratégique, M. Diop supervise les actions menées par la Banque mondiale pour combler le déficit d’infrastructures dans les économies émergentes et en développement, tout en développant des solutions durables.

Du lourd

Actuellement, il occupe le poste de vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures, où il dirige les secteurs de l’énergie, des transports, du développement numérique, et des partenariats public-privé (PPP).

Parcours
Auparavant, il a été vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique pendant six ans, où il a géré un portefeuille d’un montant record de 70 milliards de dollars. Fervent défenseur du continent africain, M. Diop a joué un rôle déterminant dans la mobilisation de financements privés pour soutenir les économies africaines, favoriser les écosystèmes d’innovation et accélérer l’adoption de nouvelles technologies. Par ailleurs, il a été directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Brésil, le Kenya, l’Érythrée et la Somalie.

Ayant débuté sa carrière dans le secteur bancaire, Makhtar Diop a également une expérience solide des réformes structurelles en appui au secteur privé, acquise lors de ces précédentes fonctions en tant qu’économiste au Fonds monétaire international (FMI) et directeur du département finances, secteur privé et infrastructure de la Banque mondiale pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Un guerrier

Reconnu pour son leadership international dans le domaine du développement économique et social, M. Diop a été désigné comme l’un des 100 Africains les plus influents au monde. En mars 2015, il a également reçu le prestigieux prix Regents’ Lectureship Award de l’université de Californie (Berkeley). Il sera installé dans ses nouvelles fonctions le 1er mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.