Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a souligné, ce samedi, lors de l’ouverture de la 21ème Réunion du Comité ministériel du GIABA à Saly (Mbour) que le Sénégal a déployé de nombreux efforts en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.

Pour Me Malick Sall,l’Etat du Sénégal s’est résolument engagé à lutter plus efficacement contre la criminalité financière.

Ainsi, rappelle-t-il: « la mise en œuvre de la stratégie nationale, l’étape décisive dans ce combat pour lequel le cadre réglementaire et  législatif est déjà balisé avec l’adoption en 2018 de la loi sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de ses décrets d’application. L’adaptation du cadre juridique fera progressivement l’objet d’ajustement opportun en vue de renforcer notamment le dispositif de prévention. Des moyens substantiels devront également être déployés pour une sensibilisation de tous les acteurs y compris les populations ».

Toutefois, le Garde des Sceaux d’ajouter: « des recommandations issues des évaluations définitives de notre dispositif nous permettent de mesurer nos avancées et d’envisager le sommet qui reste à parcourir ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici