Le fichier électoral est fiable. L’assurance est des experts internationaux commis par l’union européenne, dans le cadre d’un audit qui a duré un mois, sous la supervision de l’ensemble des parties prenantes aux concertations.

Ce que conteste le leader de Rewmi qui avance que leur conclusion est en porte-à-faux avec les déclarations des populations qu’il a eu à rencontre dans les différentes étapes de sa tournée nationale.

«Nous ne sommes pas rassurés, parce que ce n’est pas ce que les populations sénégalaises disent », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : «Quand nous parcourons le Sénégal, ce que les populations nous donnent comme information, c’est qu’elles ont été munies, pendant les dernières élections législatives, de leurs cartes d’identité nationales, se sont présentées dans les bureaux de vote mentionnées sur les cartes, et se sont vu refuser l’exercice de leurs droits parce qu’absentes des registres de vote».

A l’en croire, à l’analyse de toutes ces sorties des Sénégalais, on ne peut pas parler de fiabilité. D’ailleurs, martèle-t-il : «Un tel fichier ne peut, en aucune façon, être fiable».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici