Depuis ce matin du vendredi 16 octobre 2020, rien ne va entre la Police de Louga et les conducteurs de motos de la ville. Pour cause, selon des témoins de la scène qui s’est déroulé à l’arrêt autobus en plein centre ville, l’un des conducteurs aurait été sévèrement battu par un policier jusqu’à se retrouver à l’Hôpital Amadou Sakhir MBAYE.

À les en croire,  » les conducteurs des mototaxis Jakarta sont les cibles des forces de l’ordre. Chaque jour que Dieu fait elles nous arrêtent pour nous demander de payer ».

Une goutte d’eau qui a fait déborder le vase quand on sait que durant les tout derniers jours, les policiers auraient exercé un zèle sans précédent sur beaucoup de citoyens relativement à des infractions diverses, mais aussi au défaut de port de masque sur la voie publique.
Au moment où votre site met en ligne ce texte, les manifestants ont fini d’évacuer les alentours des locaux du Commissariat de Police longuement envahis. La répulsion par les coups de grenade lacrymogène est passée par là.

Et dire aussi que les petits chauffeurs n’ont pas entendu s’en arrêter là. Dans les environs du Commissariat, les « mototaximen » ont brûlé des pneus sur l’avenue de la gare.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici