Domiciliée au village de  Mbaye-Mbaye, localité située dans la commune de Gueun Sarr (département de Louga), la dame A Wade a comparue libre hier au tribunal de grande instance de Louga. Elle a été attrait à la barre par sa victime ND A MB pour coups et blessures volontaires. Vivant sous le même toit, les deux coépouses ont franchi le Rubicon le 9 octobre dernier, en s’armant de couteaux, pour un combat où tous les cops sont permis.

A la barre, la prévenue A Wade a partiellement avoué les faits de coups et blessures volontaires retenus à son encontre. Pour se tirer d’affaire, la mère de deux enfants va brandir la thèse de l’excuse de provocation.  » Ma coépouse ND A MB (la Awo) ne cesse de ma chercher des noises. Un jour, alors que je prenais mon café, j’ai apostrophé mon fils pour un morceau de pain. Ma coépouse qui s’est sentie visée m’a attaquée d’un ton sévère. Je lui est défendu de se mêler de mes affaires, surtout que je parlais à mon enfant. Elles s’est énervé et nous nous sommes querellées. Elle s’est armé d’un couteau et a tenté de me poignarder. A mon tout, je me suis armée d’une pierre. Au cours de la bagarre, l’arme blanche qu’elle détenait lui a lacéré la main… »

Interrogée, la plaignante s’est défendue à son tour en chargeant  sa coépouse A Wade. A l’en croire, celle ci qui est la deuxième femme de leur mari lui rend la vie dure.  » Le 9 octobre dernier, alors que nous prenions le petit déjeuner, on s’est encore donné en spectacle. Bouillant de rage, elle s’est armée d’un couteau et a menacé de me tuer. Quand j’ai riposté, elle s’est ruée sur moi en cherchant à me poignarder au cou. J’ai paré l’arme avec ma main et je me suis retrouvée avec des blessures. Au terme de la bagarre j’ai porté plainte à la brigade de la gendarmerie de Gueun Sarr… »

La déclaration de la plaignante sera confirmé par deux témoins qui ont défilés à la barre. A Wade qui est décrite par les gendarmes enquêteurs comme étant  une femme belliqueuse, va confirmer ce caractère  décrié, en adoptant un comportement peu recommandable qui a fini par indisposer le juge: « Ton attitude à la barre  prouve que tu est une femme à problèmes. » A la suite du parquet qui a requis l’application de la loi, le tribunal a reconnu A Wade coupable de Cbv et l’a condamné à 5 mois avec sursis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici