DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Litige foncier à Keur Daouda Sarr (Sangalkam): ça craint le pire !

0

Les prédateurs fonciers ne prennent pas de répit. Keur Daouda Sarr, village situé dans la Commune de Sangalkam (dép. Rufisque) est le théâtre d’une boulimie foncière insatiable. Et pour cause, Moussa Guèye Thiath et famille viennent d’élever la voix pour réclamer leur 2(deux) hectares. Ainsi, ils accusent le promoteur immobilier Ousmane Ndiaye de faire main basse sur leur assiette foncière: « Cette lutte, nous allons la poursuivre pour rentrer dans nos droits. Nous avons eu notre NICAD ( Numéro d’Identification Cadastrale) depuis 2018. Comment le sieur Ousmane est peut-il avoir un NICAD sur le même site en 2023. Cela prouve suffisamment qu’il y a falsification. Nous avons respecté toute la procédure de régularisation à la lettre: les services techniques du Cadastre et de l’Urbanisme, après visite, ont émis des avis favorables. Ousmane Ndiaye ne pouvait donc pas introduire une demande à Rufisque par ce que tout simplement sa demande serait irrecevable sur la base des données de l’Urbanisme et du Cadastre », s’est expliqué Pape Masse Guèye. Il poursuit: « Il y a une vaste escroquerie car, conscient de cet état de fait, il s’est écarté des services techniques qui ont habilité à Rufisque pour se rendre à Dakar se procurer d’un bail de complaisance. Mais, nous ne baissons pas la garde. »

Les victimes de cette spoliation foncière compte poursuivre la lutte. Elles n’écartent pas d’initier des actions fortes comme sit-in et marche avec l’ensemble des personnes qui ont connu le même sort au niveau de cette localité et environs. Le patron de Sénico Abdoulaye Dia, lui, est également cité dans cette affaire comme un receleur pour avoir acheté le terrain de 2 hectares de la part de Ousmane Ndiaye.

laissez un commentaire