DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Ligue des champions Uefa : Real Madrid-Dortmund, finale grand écart, ce samedi, à Wembley

0

Le Real Madrid, monstre sacré de la Ligue des champions, s’avance avec sa myriade de stars vers la finale de Wembley, aujourd’hui (19h00), en ultra-favori face au Borussia Dortmund, outsider au plus petit budget, porté par un collectif et le doux « rêve » de réaliser l’impensable. Lors de cette confrontation, le palmarès, la dynamique, l’effectif et le budget pencheront en faveur des Espagnols du Real Madrid, club le plus titré de l’histoire avec quatorze étoiles, dont cinq décrochées sur les dix dernières années.

La « Maison blanche », peuplée de jeunes talents (Jude Bellingham, Rodrygo, Vinicius…) et de sacrés vétérans (Nacho, Toni Kross, Luka Modric…), entend remonter sur le trône au terminus d’une saison quasiment parfaite, parsemée de deux défaites seulement en 54 matches.

Malgré cela, Dortmund ne veut pas venir à Wembley sur la pointe des pieds. Ou alors, s’il le fait, c’est pour pouvoir regarder l’ogre madrilène dans les yeux.
« On joue contre une équipe qui est bâtie pour gagner la Ligue des champions, dont la mission est de gagner la Ligue des champions. Quand on a une mission à remplir, on peut la manquer. Nous, on a un rêve. C’est la différence entre un rêve et une mission », a lancé Edin Terzic.

L’entraîneur de Dortmund sait que la flamme de la passion peut brûler les ailes d’adversaires bien plus costauds. Après tout, son Borussia a dominé le « groupe de la mort » (Psg, Milan Ac, Newcastle) avant de faire tomber l’Atlético Madrid d’Antoine Griezmann et le Psg de Kylian Mbappé.

Dortmund, club historique de la Ruhr industrielle, a peu goûté à l’ivresse des sommets ; deux fois, il s’est hissé en finale, pour le meilleur (victoire 3-1 en 1997 contre la Juventus) et pour le pire (défaite 2-1 en 2013 contre le Bayern).

Deux mondes s’opposent, ce samedi, à Wembley, et un seul triomphera. Celui du Real, encore une fois ? Ou celui de Dortmund, pour une fois ?

laissez un commentaire