S'Informer devient un plaisir

« Les personnes déférées peuvent être porteurs du covid et contaminer… » alerte Asred

0

L’ASRED attire l’attention des autorités sur le fait que depuis quelques jours, notre pays est secoué par de violantes manifestations. Ceci dit, il y aura beaucoup d’arrestations et beaucoup de manifestants seront déférés.

Nul ne peut ignorer que nos concitoyens qui sont sous les liens de la détention depuis des années traversent des moments difficiles surtout avec cette pandémie à laquelle nous faisons face plus d’ un an .Personne n’ est à l’abri.

Les personnes arrêtées et déférées peuvent être porteurs du virus et par la même occasion, contaminer les prisonniers qui sont déjà en surpeuplement à cela s’y ajoute les manques de moyens de L’administration pénitentiaire ( DAP ) pour faire face à cette deuxième vague. L’ASRED suggére à ce que tous les manifestants arrêtés soient mis en quarantaine avant leur éventuelle mise en garde à vue avec toutes les dispositions nécessaires conformément aux lois et règlements en vigueur ratifiés par le Sénégal. Par ailleurs, l’ASRED informe que d après ces sources des anciens détenus issus de la banlieue estimés à 123 personnes sont recrutés comme des nervis pour semer le trouble à l’ordre public.

La justice est une institution composée de personnes. Il faut identifier les connexions alléguées pour éviter des confusions ou de jeter le discrédit sur d’honorables et dignes magistrats qui font correctement leur travail au quotidien.
Nous demandons à son excellence le président de la République, Macky Sall de prendre toutes ses responsabilités face à cette situation d’une extrême gravité qui remet en cause tout dans ce pays et au final seuls les innocents payent à la place des coupables qui sont intouchables où même protégés.
Nous lançons un appel solennel aux autorités de ce pays aux responsables des prisons et aussi aux organismes de défense des droits de l’homme de faire tout le nécessaire pour que les détenus soient protégés. L’ASRED n’hésiterait pas à porter plainte devant la Cour de justice de la cdeao par le biais de son avocat Maître Moussa sarr avocat inscrit au barreau du Sénégal si jamais un malheur arrive aux détenus lié à cette pandémie de ses multiples arrestations abusifs.
ibrahima Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.