L’Association des Juristes Sénégalaise (AJS) condamne les actes de violences policières portés, hier nuit, premier jour du couvre-feu, sur des citoyens sénégalais, y compris sur des membres du personnel de santé. Ces actes, note le communiqué de l’ Ajs ont été commis aussi bien sur des hommes que sur des femmes.
Aussi, tout en invitant les populations au respect strict de la loi et des dispositions prises par les autorités compétentes pour prévenir la propagation du COVID19,l’entité rappelle que “les lois en vigueur n’ont jamais demandé que les personnes qui ne respectent pas le couvre-feu soient sévèrement matraquées”.
En outre, ajoute le texte: “en agissant ainsi, ces forces de l’ordre, peuvent être, sans le savoir, source de contamination, en ne respectant pas, par leurs actes, les règles de distanciation établies”
L’association se dit toutefois, consciente de la gravité de la situation que traverse notre pays, de tous les efforts faits par toutes les forces vives de la nation pour éradiquer ce mal, de la détermination, du dévouement et de engagement de tout le personnel de la santé pour combattre ce virus au risque même de leur vie. Elle invite les populations, particulièrement les jeunes, à plus de civisme et de discipline pour contribuer à combattre le COVID 19, les forces de l’ordre à une application stricte des lois qui nous régissent tous. “ C’est ainsi que nous serons une nation solidaire capable de vaincre ce virus, véritable calamité mondiale” conclut l’association.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici