DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Les avocats de la ville de Dakar clament leur legitimité

0

L’affaire de la Caisse d’avance de la ville de Dakar se poursuit à la salle 4 du palais de justice de Dakar. Au 16 jour du procès, deuxième jour des plaidoiries, la partie civile de la ville de Dakar était au prise.

« Ce procès ne peut concerné l’État du Sénégal car la ville de Dakar à une personnalité morale et une autonomie financière » invoque ainsi Me Diaw qui parle de confusion des derniers publics de la part de l’État. Selon lui la Constitution de l’État n’est pas légale dans cette affaire.

Me Jean Sylva abondant dans le même sens qualifie ce procès d’historique. Pour la robe noire, l’État n’a pas le monopole de la constitution de partie civile.

Et Me Ousseynou Gaye d’aller plus loin  » On a eu droit hier à un orchestre qui a joué du fier. Me Gaye demande de reposer dans leur contexte la nature des derniers mis en cause dans cette affaire.

laissez un commentaire