DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Le minitre de l’Intérieur attendus à Médina Gounass aujourd’hui

0

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique est attendu, ce mardi, à Médina Gounass, selon plusieurs sources. Jean-Baptiste Tine va tenter de calmer les nerfs après les affrontements, lundi, entre deux communautés à Médina Gounass ayant fait 1 mort, des blessés, et la voiture du khalife Thierno Amadou Tidiane Ba caillassée. «Il y a un calme précaire dans la ville», confie un habitant de la cité religieuse. Le khalife du Fuladu, Thierno Mounirou Baldé a appelé à la non-violence, mais réclame justice.

« En ce jour sacré de Tabaski, marqué par la grâce et le pardon, Médina Gounass a été le théâtre d’un acte de barbarie inqualifiable. Un groupe malintentionné, appartenant à la communauté Ngabou, a attaqué le cortège du khalife général Thierno Ahmadou Tidiane Ba (Rta). C’est sur le chemin du retour, après l’accomplissement de la prière de l’Aid-El-Kébir et au niveau du croisement «Amadou Tidiane Gollo» que le cortège du khalife a été immobilisé par la gendarmerie pour des raisons de sécurité. C’est au bout de 15 minutes que le cortège a pu reprendre sa route.

Cependant, à proximité de la mosquée des « Ngabounké », une foule immense l’a intercepté par des jets de pierres occasionnant un mort, plusieurs blessés, des véhicules caillassés et des maisons incendiées. La gendarmerie est intervenue pour rétablir le calme et la sérénité.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté cet acte inhumain et lâche perpétré par la communauté des Ngabounké. Nous interpelons le président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye en sa qualité de chef suprême des armées, pour mettre un terme à ces atrocités récurrentes orchestrées par cette communauté.

Nous rappelons que Médina Gounass est une ville sainte, jadis créée en 1936 par Thierno Mouhamadou Saïdou BA (Rta). Dès lors, des familles d’horizons divers ont migré vers cette ville sainte avec le sermon de rester sous l’autorité de Thierno et de l’assister dans sa mission de propagation et de vivification de l’islam, la sunna et la tidianiyya. C’est ce qui justifie cette population dense qui y réside, dont l’effectif est estimé à plus de 100 000 habitants.

Ainsi, au regard de cet engagement, de tels comportements ne sauraient être tolérés dans cette ville sainte.

Nos pensées et nos prières accompagnent les familles endeuillées. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés. »

laissez un commentaire