DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

« Le ministre Biram Souleye DIOP doit éviter les coups émotionnels » (Par Mohamed MBOW)

0

L’habitude est une seconde nature. Cet adage colle à merveille à certains acteurs de la nouvelle alternance. En observant attentivement certains acteurs du changement, on remarque que l’émotion prend souvent le dessus sur la raison.

Le ministre Biram Souleye DIOP gagnerait à travailler sur le renforcement de son intelligence émotionnelle. Ses sorties sont souvent dénaturées par des crises émotionnelles qui l’emportent sur l’objectivité. Ainsi, même si au fond, il est animé par de bonnes intentions, il favorise souvent le populisme au détriment d’un raisonnement qui aurait pu être très bénéfique.

En critiquant sans réserve la pratique du parrainage, le ministre oublie qu’il ne doit plus s’exprimer comme un simple citoyen. Une analyse plus approfondie l’inciterait à proposer des alternatives et surtout à annoncer de nouveaux mécanismes pour accompagner les promoteurs au nom de l’égalité des chances et de la souveraineté économique au lieu de les stigmatiser.
Le ministre Biram Souleye DIOP ignore que le parrainage par des autorités politiques et gouvernementales pour les promoteurs d’événements sportifs ou musicaux au Sénégal revêt une importance cruciale. C’est un levier puissant et bien réfléchi pour dynamiser la scène culturelle et sportive du Sénégal, tout en renforçant les liens entre les citoyens, les institutions et la nation. Son importance revêt plusieurs fonctions, notamment :
Visibilité et Légitimité des événements :

• Lorsque des personnalités politiques ou des membres du gouvernement parrainent des événements, cela confère une légitimité à ces occasions. Leur présence attire l’attention des médias et du public, augmentant ainsi la visibilité de l’événement.
• Les promoteurs bénéficient également de la crédibilité associée aux autorités politiques, renforçant ainsi la confiance du public envers l’événement.
Mobilisation et Participation d’un public d’élite :
• Le parrainage par des personnalités politiques encourage la mobilisation. Leur soutien motive des citoyens VIP à participer activement aux événements, qu’il s’agisse de compétitions sportives ou de concerts musicaux. Grâce à cette mobilisation, l’événement devient un rendez-vous de luxe, un moment privilégié pour les VIP et une opportunité d’affaires.

La présence des parrains influents comme des ministres peut également inciter des sponsors et d’autres partenaires à s’impliquer, contribuant ainsi au succès global de l’événement. Pour réussir à exporter nos événements hors de nos frontières, l’implication et la participation effective de l’État central restent une obligation non négociable. C’est pourquoi, la sortie de Biram Souleye ne peut être perçue que sous l’angle du populisme car nous ne tolérerons jamais la promotion de ces genres d’idées impertinentes et potentiellement dommageables.
Promotion Culturelle et Identitaire :
• Les autorités politiques ont un rôle essentiel dans la promotion de la culture et de l’identité nationale. En parrainant des événements, elles valorisent la richesse artistique et sportive du Sénégal.
• Leur implication renforce le sentiment d’appartenance des citoyens à leur pays et à sa diversité culturelle. Nous sommes dans un État laïque, où les convictions de personne, fut-il le président, ne doivent pas impacter les rouages de l’État. Notre pays vivra pleinement sa culture et ses loisirs. Aucune secte, ni aucune autre organisation, ne pourra nous en empêcher. C’est l’État, à travers ses missions interventionnistes et protectrices, qui promouvra le développement de la culture, du sport et des loisirs, malgré les croyances particulières.
Impact Économique et Touristique :
• Les grands événements sportifs et musicaux attirent des visiteurs nationaux et internationaux. Le parrainage par les autorités politiques peut stimuler le tourisme, générer des revenus et créer des emplois temporaires.
• De plus, ces événements contribuent à l’économie locale en favorisant les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du transport. Il est donc faux de penser que le parrainage est un facteur de gaspillage. C’est plutôt un moyen d’accompagnement et de renforcement des initiatives privées. Autrement dit, il garantit la promotion de l’entrepreneuriat.

Ainsi, Monsieur le ministre, retenez que le parrainage est en droite ligne avec la souveraineté économique, et par extension, avec votre fameux projet. Je me plais donc à citer, pour conclure Balla Moussa Fofana qui disait souvent : « Xaam Xaam du péxé ».

Mohamed MBOW
Consultant
Psychologue
formateur

laissez un commentaire