Un mariage, ça coûte cher. Entre la location de la salle, la réception, la décoration de la salle ou encore la robe de mariée, le budget mariage peut vite exploser.

Mais chez les Layènes, l’on peut se marier sans se ruiner.

En effet, les unions y sont contractés selon les quatre conditions fixées par l’islam : le consentement des personnes à marier, l’approbation du tuteur de la femme, la présence de deux témoins et le versement de la dot à la femme.

En plus des 5000 FCFA versés à la mosquée, une somme pareille est prévue pour la dot. Elle est calculée sur la base de la valeur du quart du dinar retenu « entre 4500 et 5000 FCFA », a confié à Apa Abdourahmane Thiaw Laye, secrétaire général des Fédérations des dahiras Layènes du Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici