DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Le FMI annonce la diffusion immédiate de plus de 130 milliards de FCFA pour le Sénégal

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé la diffusion immédiate de près de 216 millions de dollars, environ 133 milliards de francs Cfa en faveur du Sénégal a l’issue de la sixième revue et de la phase finale de l’instrument de coordination des politiques.

Le Conseil d’administration du FMI achève la sixième revue et la phase finale au titre de l’Instrument de coordination des politiques, les troisième et dernière revues au titre de la facilité de crédit de confirmation et de l’accord de confirmation, et entame une évaluation postérieure au financement avec le Sénégal, a appris l’APS d’un communiqué émanant de l’institution financière internationale.

Le FMI souligne ainsi que l’achèvement de ces examens permet la diffusion immédiate d’environ 215,96 millions de dollars EU (161,8 millions de DTS, soit environ 133 milliards de FCFA) au Sénégal.

Le Fonds rappelle que l’affaiblissement de la demande extérieure, la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, le resserrement des ressources financières et l’appréciation du dollar américain ont eu une incidence négative sur l’économie sénégalaise.

Alors que le pays est confronté à de multiples défis, notamment Insécurité régionale accrue et les demandes sociales croissantes dans un contexte de flambée des coûts de la vie, le FMI signale que la croissance a de nouveau été révisée à la baisse à 4,7 %.

Dans le même temps, l’inflation augmente tandis que les comptes budgétaires sont soumis à une pression croissante, selon le Fonds.

Il rappelle qu’en dépit de ces difficultés, les autorités s’étaient engagées à maintenir le déficit budgétaire à 6,2 % du PIB en 2022, conformément à la précédente l’examen du programme, au moyen de mesures de revenus supplémentaires et d’économies pour compenser des subventions énergétiques plus importantes’’.

Le FMI ajoute que les autorités s’étaient engagées à également accélérer l’assainissement budgétaire afin de contenir le déficit budgétaire de 2023 en dessous de 5 % du PIB, tout en renforçant leur réponse pour alléger le fardeau de la crise du coût de la vie’’.

Il souligne aussi que ‘’pour réduire les subventions énergétiques en 2023, les autorités ont décidé d’augmenter certains prix de l’électricité et des carburants’’ et amortir l’impact sur les ménages vulnérables.

Le FMI relève aussi que le gouvernement a publié une feuille de route visant à ‘’éliminer progressivement les subventions énergétiques d’ici 2025’’.

Ces efforts, ‘’conjugués à une mobilisation plus forte des recettes’’, devraient ‘’contribuer à reconstituer les marges de manœuvre budgétaires et placer la dette publique sur une trajectoire résolument descendante à moyen terme’’.

Le FMI souligne que ‘’des progrès importants ont été réalisés dans l’amélioration la transparence et la responsabilité’’.

Il rappelle que le rapport d’audit de la Cour des comptes sur l’utilisation des fonds COVID-19 a été publié et que les autorités ont envisagé des mesures pour ‘’corriger les faiblesses’’ en matière de gestion des dépenses.

A cela s’ajoute l’adoption d’un nouveau code des marchés publics qui ‘’favorisera également une plus grande ouverture et des appels d’offres’’.

Enfin, salue le FMI, le cadre fiscal pour la gestion des hydrocarbures Les recettes devraient être mises en œuvre rapidement pour s’assurer que ces Les gains exceptionnels profiteront au développement du Sénégal.

Selon le Fonds, ‘’les perspectives de croissance à moyen terme semblent plus favorables avec le pétrole et le gaz (…)’’.

Il signale toutefois que les risques pesant sur les perspectives restent élevés et fortement orientés à la baisse. Il y a aussi le ralentissement de la croissance mondiale, l’inflation, la guerre en Ukraine et une appréciation supplémentaire du dollar américain, etc.

Le FMI assure qu’il prêt de continuer à soutenir le Sénégal.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :
Verified by MonsterInsights