Dans tous leurs états, des maîtres coraniques regroupés autour du Collectif «Aar Daaar» ont fait face à la presse hier, pour dénoncer les harcèlements dont ils se disent victimes. Du coup, ils exigent les départs du ministre de la Femme, du Genre et de la Protection des Enfants, Ndèye Saly Diop Dieng et du Directeur de la promotion des droits de l’enfant, Niokhobaye Diouf. Pour eux, le programme de l’Etat «zéro enfant dans la rue» est synonyme de «zéro enfant dans les daaras». Selon ces maîtres coraniques, l’urgence devrait être «zéro enfant» dans les inondations et dans les programmes musicaux des télévisions qui pervertissent les enfants et non la chasse aux daaras.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici