« Inadmissible », « opportuniste »: d’ordinaire bienveillante lorsque les clubs belges défient les ténors de la C1, la presse flamande a cloué Mbaye Diagne au pilori après son pénalty raté mercredi à Paris, qui aurait dû être tiré par le capitaine de Bruges Hans Vanaken, désigné par l’entraîneur.

Déstabilisé par le défenseur parisien Thiago Silva dans le grand rectangle, alors que Paris menait 1-0, Diagne a voulu se faire justice lui-même à la 76e minute. Mais son tir à ras de terre a été capté sans difficulté par Keylor Navas, et le score est resté identique jusqu’à la fin du match.

« Inadmissible. Dégoûtant. Egoïste et égocentrique », s’est indigné le quotidien Het Nieuwsblad, pour qui l’attaquant doit être envoyé « plusieurs mois en tribune ».

« Un Diagne opportuniste donne un arrière-goût amer à la belle soirée de Bruges », écrit la télévision flamande sur son site.

« Il a tout gâché. Quel égoïste », cingle l’ex-joueur de Bruges Marc Degryse dans Het Laatste Nieuws.

« Vanaken était le tireur désigné. A raison, car il rate rarement », condamne encore l’ancien Diable Rouge.

Face à ce torrent de critiques, Mbaye Diagne a présenté ses excuses sur Instagram.

« J’ai fait une grosse erreur. Je veux m’excuser d’abord auprès de l’entraîneur, auprès du capitaine, de tous les autres équipiers et bien sûr des supporters », a indiqué le Sénégalais.

Après sa défaite au Parc des Princes, Bruges est 3e du groupe A avec 2 points.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici