DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

L’Apr exige de l’opposition le respect du verdict des urnes

0

Au soir des législatives, la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar, Aminata Touré, avait annoncé leur victoire après les premières tendances. C’est ce qui persiste toujours dans le camp de la mouvance présidentielle. Car, celle-ci, jusqu’à présent, clame haut et fort qu’ils sont majoritaires à l’Assemblée nationale. C’est dans un communiqué qu’ils ont révélé que les élections législatives du 31 juillet 2022 ont consacré, encore une fois, la majorité politique de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar. Selon toujours eux, les premières tendances issues des urnes, confortées par les résultats provisoires de commissions départementales de recensement des votes, indiquent clairement que le Président Macky Sall conserve sa majorité à l’Assemblée nationale. Mettant ainsi en garde l’opposition, elle assène : «l’Apr exige de la part de l’opposition le respect du verdict des urnes qui confère une majorité au Président Macky Sall. Les approximations arithmétiques et les menaces verbales ne sauraient travestir la réalité du fait politique qui fixe les repères d’une victoire». L’Apr estime que les Sénégalais ont donné leur confiance à Macky Sall,«malgré les servitudes politiques d’une opposition à la démarche pernicieuse et populiste».

«L’Apr n’acceptera aucune forme de pression…»

Poursuivant, le parti au pouvoir a tenu à rappeler que «la configuration du vote des Sénégalais qui a permis à la coalition présidentielle de gagner les 2/3 des départements du pays avec des scores nets, exclut toute idée de cohabitation ou d’affaissement du présidentialisme qui caractérise notre régime politique». Sur ce, ils avertissent que «l’Apr n’acceptera aucune forme de pression sur les commissions de recensement des votes et les organes de régulation électorale, pour discréditer le vote des Sénégalais sous le prétexte fallacieux d’une fraude qui pourrait entacher la sincérité du vote du 31 juillet 2022». Parce que, d’après eux, «notre système ne peut accepter cette posture qui se félicite de la régularité d’un scrutin lorsqu’on gagne et qui invoque la fraude en cas de défaite». Aussi, l’Apr fustige cette ‘’posture irresponsable de l’opposition’’. «Si la fraude était possible précise-t-elle, le pouvoir n’aurait pas perdu des villes importantes comme Dakar», assure Seydou Guèye qui exhorte les responsables, membres et sympathisants de la Benno ainsi que les démocrates à maintenir le cap de la mobilisation collective et de la vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.