DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

L’appel au calme du leader de Pastef: Le oui-mais de Benno Bokk Yakaar

0

À la suite de l’appel au calme de Ousmane Sonko, qui a appelé ses partisans à rester chez eux, Benno bokk yaakaar a tenu hier un point de presse. D’après Fatoumata Niang ba, Abdou Karim Fofana, Mor Ngom et consorts, le leader de Pastef « aurait dû avoir cette posture en mars 2021 pour éviter les morts, les saccages et les scènes de pillage ». Cependant, le camp présidentiel dénonce « le discours ambigu, teinté à la fois d’arrogance et de menaces à peine voilées ».

Bby ajoute : « D’une part, les leaders de Yewwi estiment que la convocation de leurs collègue est l’aboutissement de la pression exercée par Ousmane Sonko sur l’Etat et d’autre part, qu’ils restent mobilisés et peuvent rééditer le coup de mois de mars 2021. En faisant sortir dans la rue ceux qui les ont envoyés à l’Assemblée nationale, le tout adossé à l’idée selon laquelle la justice serait discréditée. C’est dire que nos opposants radicaux tentent de faire pression sur la justice utilisant leur arme favorite : la terreur contre les magistrats afin que ceux-ci ne disent pas le droit ».

Fatoumata Niang Ba et Cie se demandent si les leaders de Yewwi ont conscience que « leurs menaces s’adressent aux citoyens ». Benno trouve ainsi « inadmissible que des citoyens jouissant de tous leurs droits refusent systématiquement de s’acquitter de leurs obligations vis-à-vis de la République ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.