S'Informer devient un plaisir

L’APE/Dysso) encourage Sonko de déférer à sa convocation pour faire jaillir la vérité… »

0

L’Alliance pour le Progrès Économique (APE/ Dysso, mouvance présidentielle) s’est, dans un communiqué, penché sur l’actualité qui tient en vedette de l’actualité nationale, à savoir, « Affaire Adji Sarr/ Ousmane Sonko ». Pape Djibril Ndiaye et camarades qui se disent éprouver de la compassion pour le leader de Pastef/ les Patriotes, l’encouragent à aller répondre à la justice, ne serait-ce que, pour faire jaillir la vérité dans cette scabreuse affaire de mœurs :

« Cette affaire malheureuse frappant un homme politique et leader de parti, nous de l’APE/DYSSO, éprouvons de la compassion envers le président Ousmane Sonko. Suivant l’affaire de très près et en toute impartialité, nous encourageons le Président Ousmane Sonko de déférer à la convocation pour faire jaillir la vérité, de mettre à la place d’Adji Sarr (sa sœur- sa mère ou sa fille), de ne rien faire d’autre que de révéler la vraie version et de se rappeler que la gloire d’un homme n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever, à chaque fois, qu’on tombe, Président Ousmane Sonko, vous êtes, déjà, dans le cœur de certains sénégalais », lit-on dans la note.M. Ndiaye, de renchérir : »Cette affaire dégoûtante, compromet toute relation naturelle homme-femme aujourd’hui, montre aussi combien les hommes sont exposés et vulnérables. APE/DYSSO, invite la justice à faire preuve d’impartialité, d’objectivité et d’humanisme de dire le droit et rien que le droit.

APE/DYSSO, marque sa solidarité envers la citoyenne Adji Sarr, et l’invite à mesurer la gravité de ses allégations, et de mettre à la place du Président Ousmane Sonko (son père- son frère ou son fils), c’est pour dire nous l’invitons à dire la vérité rien que la vérité, elle est rentrée dans l’histoire tristement ou héroïquement s’il s’avère que ses dires sont d’une vérité irréfutable. »

Au finish, le Président d’APE/DYSSO, de lancer à l’endroit des militants « Patriotes » : »Nous invitons les militants et sympathisants, tous des acteurs politiques,bref, tout le peuple sénégalais à faire confiance à notre justice. Nous devons œuvrons davantage pour que notre cher pays ne tombe pas dans un cycle infernal de violence », a – t- il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.