DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

La tension monte d’un cran entre Paris et Moscou, l’ambassadeur de Russie convoqué au Quai d’Orsay

0

L’ambassadeur de Russie en France était convoqué lundi au ministère français des Affaires étrangères à la suite des frappes russes ayant tué deux travailleurs humanitaires français dans le sud de l’Ukraine la semaine dernière. Déjà glaciales, les relations entre Paris et Moscou se sont détériorées davantage ces dernières semaines alors que la France accuse le pouvoir russe de mener une campagne accrue de désinformation la visant.

L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, était convoqué lundi 5 février au ministère français des Affaires étrangères suite à la mort de deux travailleurs humanitaires français dans des frappes russes en Ukraine le 2 février, a confirmé le Quai d’Orsay.

« À cette occasion, la France réitérera sa ferme condamnation des frappes russes ayant tué en Ukraine deux ressortissants français travaillant pour une organisation humanitaire non gouvernementale et blessé trois autres de nos ressortissants », a précisé le porte-parole adjoint du ministère lors d’un point de presse.

« Elle dénoncera également le regain de désinformation ciblant la France », a-t-il ajouté.

L’attaque russe, jeudi dernier, sur la ville de Berislav, dans le sud de l’Ukraine, a tué deux Français et en a blessé trois autres.

Les deux victimes étaient membres d’Entraide protestante suisse (EPER), a déclaré vendredi l’ONG.

Le président français Emmanuel Macron, qui est attendu en Ukraine à la fin du mois, avait alors dénoncé « un acte lâche et indigne ».

Alors que la guerre en Ukraine approche de son deuxième anniversaire, les relations entre Paris et Moscou étaient déjà glaciales. Elles se sont encore détériorées davantage ces dernières semaines, la France ayant renforcé son soutien à l’Ukraine, notamment en promettant d’envoyer à Kiev des missiles de croisière à longue portée supplémentaires.

Autre sujet de crispation, la France accuse la Russie de chercher à lui nuire en propageant régulièrement de fausses informations sur son compte. Fin janvier, suite à des accusations du parlement et de médias russes, Paris a ainsi du nier la présence de mercenaires français en Ukraine.

Paris reproche également au président russe Vladimir Poutine d’avoir relayé de la désinformation en suggérant que des missiles ayant abattu un avion russe qui transportait des prisonniers de guerre ukrainiens pourraient provenir d’un système français de défense aérienne.

Avec Reuters

laissez un commentaire