DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

La Russie convoque l’ambassadeur de France

0

La Russie a convoqué vendredi l’ambassadeur de France à Moscou Pierre Lévy après les propos jugés « inacceptables » du chef de la diplomatie française, Stéphane Séjourné, qui avait estimé lundi que Paris ne voyait plus « l’intérêt » de discuter avec Moscou.

La tension entre la France et la Russie ne retombe pas. Vendredi 12 avril, les autorités russes ont convoqué l’ambassadeur français à Moscou, Pierre Lévy, après les propos jugés « inacceptables » du chef de la diplomatie française. Lundi 8 avril, Stéphane Séjourné avait estimé que Paris ne voyait plus « l’intérêt » de discuter avec Moscou.

« Ce n’est pas aujourd’hui notre intérêt de discuter avec les responsables russes puisque les communiqués qui sortent, les comptes-rendus qui en sont faits sont mensongers », avait déclaré Stéphane Séjourné quelques jours après un entretien téléphonique entre les ministres russe et français de la Défense – un échange qui s’était soldé par des récits divergents.

Vendredi, le ministère russe des Affaires étrangères a ainsi convoqué en réponse l’ambassadeur de France à Moscou.

Pierre Lévy « a été informé du caractère inacceptable de telles déclarations, qui n’ont rien à voir avec la réalité », a commenté la diplomatie russe dans un communiqué.

« Nous considérons ces déclarations du ministre français des Affaires étrangères comme une action consciente et délibérée de la partie française visant à saper la possibilité même de tout dialogue entre les deux pays », a-t-elle poursuivi.

Paris-Moscou, relations dégradées
Après une conversation le 3 avril entre les ministres de la Défense Sébastien Lecornu et Sergueï Choïgou qui avait pour but de transmettre des « informations utiles » aux Russes sur l’attentat du Crocus City Hall près de Moscou en mars, le président français Emmanuel Macron avait dénoncé des « commentaires baroques et menaçants » des Russes.

Dans son compte-rendu de cet entretien, dont Paris avait pris l’initiative, la Russie avait dit « espérer » que les services secrets français n’avaient pas été impliqués dans cet attentat qui a fait 144 morts le 22 mars. Des supputations démenties par la France.

Les relations entre Paris et Moscou se sont dégradées depuis le début de l’année, sur fond de conflit en Ukraine.

La Russie a notamment revendiqué en janvier avoir tué 60 « mercenaires » français à Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, tandis que la France a dénoncé « une manœuvre coordonnée » de désinformation émanant des Russes.

La diplomatie russe a par ailleurs annoncé avoir convoqué vendredi l’ambassadrice slovène Darja Bavdaz Kuret pour lui notifier l’expulsion d’un diplomate slovène par mesure de « réciprocité » à la suite d’une décision similaire de Ljubljana en mars à l’encontre d’un représentant russe.

Jeudi 11 avril, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé avoir fait de même avec l’ambassadeur autrichien Werner Almhofer après l’expulsion de deux diplomates russes d’Autriche. Moscou avait précisé avoir expulsé un diplomate autrichien en réponse.

Avec AFP

laissez un commentaire