Selon les informations exclusives de Libération online, le doyen des juges de Dakar, a discrètement inculpé Myriam Makéba Mingou, directrice exécutive de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef), suspendue de ses fonctions après un audit. Ce, pour détournement de fonds et voies de fait d’autant que certains employés l’accusent de les avoir violentés en faisant recours à des nervis qu’elle avait recrutés. Les mêmes sources renseignent que le magistrat instructeur a aussi inculpé Adjaratou Khady Ndaw Sy (présidente nationale destituée) et Lat Dior Diouf (présidente de l’antenne de Kaolack) pour faux et usage de faux. Elles sont toutes en liberté provisoire.

En effet, le parquet de Dakar avait ouvert une information judiciaire à la suite d’une plainte de Maître Khalilou Sèye agissant pour le compte de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef) représentée par le président intérimaire Amadou Malaw Sow à l’encontre de Adjaratou Khady Ndaw Sy, présidente démise ainsi que Myriam Makéba Mingou, directrice exécutive et inconnus pour faux et usage de faux, détournement de fonds et voies de fait. Le 19 janvier 2019, après la démission de l’ancienne présidente nationale, le Dr Marie Louise Corréa, son intérimaire Amadou Malaw Sow, a organisé l’élection d’un nouveau bureau le 23 mars 2019. A l’issue de ce scrutin, Adjaratou Khady Ndaw Sy a été déclarée élue.

Suite à des contestations d’un des candidats malheureux, Patrick de Souza, la Fédération internationale pour la planification familiale (Ippf en anglais) a dépêché une mission à Dakar qui aurait confirmé que l’heureuse élue au poste aurait usé de faux, par surcharge et imitation de signatures, pour faire accepter son dossier de candidature.

Les auditeurs auraient également reproché à la directrice exécutive, Myriam Mingou des cas de détournements, de faute de gestion ayant occasionné un préjudice de 16.860.982 Fcfa et d’avoir exercé des violences et voies de fait, avec l’aide de ses souteneurs, sur le personnel de l’Asbef qui avait dénoncé ses agissements, en plus des mises à pied, demandes d’explication et licenciements abusifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici