La pandémie de Covid-19 a sévèrement impacté les ménages sénégalais. Les pertes de revenus occasionnées par la Covid-19 sont estimées à 681 milliards F CFA par mois. C’est la révélation d’une étude réalisée par «l’African economic research consortium (Aerc)» basé à Nairobi. Dans le document parcouru par L’AS ce sont au total 2,672 millions Sénégalais qui sont affectés. Selon l’économiste sénégalais, le Professeur Abdoulaye Seck, enseignant à la Faculté des Sciences économiques et de gestion (Faseg), qui a participé à cette étude, ces pertes concernent 7,9% du Pib. L’étude a cherché de savoir l’impact de cette crise en termes de pauvreté. Les recherches ont montré qu’effectivement, la pauvreté a augmenté de 17%. Autrement dit, on passerait de 38% à près de 55%. Ainsi rapporté à la population totale de 15 millions d’habitants, ce sont 2,672 millions de Sénégalais qui basculent dans la pauvreté. M. Seck renseigne aussi que l’agriculture et les transports aériens sont les secteurs les plus impactés par la crise sanitaire. A l’en croire, si la perte est envisagée en terme absolu, l’agriculture se classe à la première place avec 36% du montant total des pertes enregistrées par les ménages. L’intensité des pertes, dit-il, est aussi importante au niveau des transports, surtout ceux aériens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici