DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

KHADIM DIOP CNJ:  » 65% de la population doit creer de la richesse pour l’émergence »

0

Le conseil  national   de la jeunesse  est une  institution dans laquelle est  représenté  17000 jeunes  élus  de nos  différentes régions et  communes.  Hier  l’entité  a  signé  un protocole  d’accord  avec le programme d’urgence   de développement  communautaire (Pudc). « Ceux  sont  des jeunes  qui ont une  marque  de générosité  qui me touche.  Le président Khadim a en effet  affirmé  que  même  si  je n’avais  demandé il allaient  travailler avec moi dans  le cadre  du Pudc  parce que  c’est tout naturellement, leur rôle »  a  expliqué  Souleymane Jules  Diop, ministre en charge  du  suivi  du PUDC.  Selon lui la  structures  qu’il dirige  construit  des  infrastructures avec  des investissements qu’il  faut  pérenniser    par le développement du  capital  humains  et  par  le  renforcement  des capacités, un rapport citoyen que nous  devons  avoir  du  bien  public en  général. «   C’est pourquoi  nous  avons  penser  utile  et surtout nécessaire  de collaborer  avec ces  jeunes.  Il  s’agit pour nous   de mettre à leurs dispositions, les moyens nécessaires pour les accompagner dans leur travail pour des outils de communication. En effet, l’importance est souvent  méconnue  mais  ces jeunes sont dans le volontariat   et   travaillent pour    leur pays dans le cadre de la redynamisation du  capital humain » affirme  M.  Diop.

Dans la même  dynamique  le président  du conseil  de la jeunesse a  expliqué  qu’Il  faut  comprendre que    le conseil  national  de la jeunesse  est une plateforme qui  regroupe   toutes les organisation de jeunesses  et,  est  présente  dans  toutes les localités .  Selon  Khadim  Diop, le  mandat   en  cours  qui prend  fin  en 2019  est   placé  sous  le signe  de la  citoyenneté   et  de  la création  de richesse. Autrement  dit  le  conseil régionale  de la  jeunesse  veut  jouer  son rôle  dans  l’émergence  visée  par  le  programme  phare  du  Chef  de l’ Etat. Pour  ce faire, Il  faut  dit-il,     que  65%  de la population participe  à la  création  de richesse  pour qu’on parle  d’émergence.  Il ajoute que  les jeunes  sont les plus  grands  bénéficiaires du programme d’urgence de développement communautaire.  En effet si on  construit  une piste  ce sont les  jeunes  qui sont au  devant.  «  C’est  donc  de la  responsabilité  des jeunes  d’accompagner  le programme   qui est  une mise  en œuvre  des  priorités  du  chef  de l’Etat  qui  considère   2018  comme  une année sociale.  Il  s’agit  pour nous au  niveau  du conseil  national  de la  jeunesse  d’anticiper  c’est pour   cette raison que nous avons  former un nombre important  de jeunes  en topographie et ils pourront être  utile  dans  la construction de pistes. Nous  ne sommes  pas  un syndicat encore  moins  une  association d’étudiants mais nous accompagnons  l’Etat  dans  sa  démarche » conclut  Khadim Diop.

laissez un commentaire