S'Informer devient un plaisir

Kaolack: les jeunes de l’APR en rebellion contre les responsables de BBY menacent de saboter leur meeting

0

Le meeting prévu, ce vendredi, dans la capitale du Saloum par les responsables de Coalition Benno Bokk Yaakar risque de dégénérer si l’on n’y prend pas garde. Pour cause, les jeunes de l’Alliance pour la République (APR) à Kaolack, très remontés contre certains responsables de la Coalition présidentielle, menacent de saboter leur meeting politique du 02 avrilprochain. Face à la presse, ce mercredi, ils ont déversé leur bile contre Modou Ndiaye Rakkma et compagnie.

« Les autorités politiques, en l’occurrence Madame Astou Ndiaye Tall, maire de Ndiaffate et l’ambassadeur itinérant, Modou Ndiaye Rakhma s’organisent en catimini et de façon unilatérale à l’insu des jeunes du parti sur des questions d’avenir nous concernant. Nous condamnons avec fermeté et dénonçons cette démarche ségrégationniste qui tend à fissurer l’entente et la cohésion du parti entre ses différents acteurs principaux. Les jeunes que nous sommes, rejetons cette manière de vouloir s’attaquer aux problèmes d’emploi et d’employabilité qui rythment quotidien des jeunes esseulés à leur sort avant d’être abandonnés eux même. Vouloir en une seule soirée investir sur un meeting à coup de dizaine de millions avec des pensées excessives est loin d’être la solution pour sortir les jeunes du bout du tunnel. Au contraire, nous estimons logiques et opportuns, de transformer ces dépenses à d’autre rendez-vous comme des forums, des symposiums lors desquels seront débattus sur la lancinante question relative à l’emploi des jeunes. Au lieu de s’adonner à cette démonstration de solidarité à son Excellence par la mobilisation pour remplir des stades, nous optons une alternative plus réaliste:
celle du diagnostic des maux dont souffrent la jeunesse en monnayant les conclusions de nos échanges par des financements aux projets des jeunes. L’argent dépensé pour ses traditionnels meetings en cette période de pandémie aurait été défalqué pour venir en appui et en appoint à ces joutes souvent désœuvrés »
, fustigent ces jeunes aperistes, à travers une déclaration de presse.

Et Yigo Sène, le coordinateur départemental de la Cojer de Kaolack qui a lu la déclaration d’enfoncer le clou: « Depuis 2008, on accompagne le président et nous avons en 2012 sans moyen et sans beaucoup de responsables d’aujourd’hui. Nous réclamons plus d’efficacité au FONGIP, au PUDC, au PRODAC, à la DER et au PUMA. Par la même occasion, nous sollicitons l’union des responsables du parti, les soucis majeurs de notre secrétaire général du parti. »

Birane Niass, Kaolack pour ThieyDakar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.